• On vaut mieux qu'ça

     

     

     

     

    On n’a jamais vraiment voulu s’rencontrer 

     On a, comme des cons, réalité joué 

    Imité, inventé, trompé, adoré 

    Mais au grand jamais on ne s’est bien aimés

     

    Pourquoi toujours courir ailleurs se chercher 

    Alors que l’herbe si verte pousse sous nos pieds 

    Aller- venir faut-il, pour mieux désirer 

    Y revenir encore pour mieux se leurrer ?

     

    Rouli-roula, piégea, tomba, patatras 

    Rouli-roula, on vaut mieux qu’ça, j’te dis pas

     

    On n’a jamais vraiment cru pouvoir s’trouver 

    On n’a fait qu’espérer meilleur double créer 

    Osé, fabulé, sur-naturalisé 

    Quelle folie que ce délire de s’rencontrer

     

    Tu pars, tu m’quittes, tu parles d’une finalité 

    On s’est tout dit, allez, dégage le plancher 

    Quoi ? Une dernière fois dans tes bras me serrer ? 

    Tu rêves mon gars, plutôt sur ta bouche cracher

     

    Prêchi-prêcha, arrête donc ton blabla 

    Prêchi-prêcha, on vaut mieux qu’ça, j’te dis pas

     

     

     

     

     

    Non coupable6 mai 2017

     

     

    « Le Départ

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Mai à 16:22

    Un retour tonitruant !

    J'espère que tu vas bien.

    Très bon week end.

    2
    Dimanche 4 Juin à 16:04

    Cela fait bien longtemps que je ne suis passé par toi, ni par autre d'ailleurs; la tendre nostalgie fleure bon ! Bien d'accord avec ta plume, on vaut mieux qu'ça, mais reste à savoir ce que l'on vaut tout court. Bons baisers.

    3
    Samedi 10 Juin à 10:07

    Bon anniversaire Monique

     

    Que le ciel te tienne en joie et de tout coeur

    j'espère que ta santé est bonne comme pour tous les tiens

    ensemble

    philippe

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :